logoAirCarto
capteur mobile de pollution atmosphérique

AirCarto qu'est-ce que c'est ?

AirCarto est un projet ouvert, collaboratif et citoyen de mesure de la pollution de l'air. Alors que les particules fines, dans les grande villes, atteignent des taux de concentration inquiétants pour la santé des habitants, AirCarto propose de mesurer la pollution de l'air et de rendre ces informations aux citoyens.

Que sont les particules fines ?

Les particules fines (PM pour Particulate Matter) sont des composants en suspension dans l'air et la plupart du temps invisibles à l'oeil nu. Les PM peuvent être d'origine naturelle : fumée provenant d'un volcan en éruption ou poussières issues d'une tempête de sable. Mais, dans les villes, les PM proviennent de l'activité humaine : échappement de véhicule à moteur (voiture, camion), émissions des usines (centrale électrique au charbon, usine d'incinération) ou encore la combustion domestique du bois pour le chauffage.

Quels sont les risques pour la santé ?

Les particules fines sont suffisamment petites pour se fixer dans les poumons et faire augmenter les risques d'asthme et d'allergie chez les enfants. Elles sont aussi responsables de 15 à 30% des maladies respiratoires et cardio-vasculaires ainsi que d'une augmentation des risques de cancer.

Que propose AirCarto ?

AirCarto propose un dispositif qui permet aux citoyens, aux associations et aux représentants de la société civile de lutter contre la pollution en mesurant, de manière indépendante, les particules fines. Le capteur AirCarto est un dispositif de mesure abordable, accessible et open-source (code source disponible ici). La plateforme propose des tutoriels pour monter le capteur soi-même ainsi que des outils de visualisation des données (cartographie,etc.). Avec suffisamment de mesures réalisées, AirCarto pourra être un formidable outil pour alerter - les pouvoirs publics et les responsables de la pollution - de l'urgence de la situation.

Le capteur AirCarto en détail :

arduinoLogo sensor car_pollution gps_map bike

Le capteur se présente sous la forme d'un boîtier de 20x10x4 centimètres et fonctionne avec une carte électronique Arduino qui posséde plusieurs atouts : une facilité d'utilisation (programmation simple, de nombreux tutoriels sur internet), un matériel libre de droit ainsi qu'un prix relativement bas. La carte Arduino représente le coeur du capteur auquel on attache les autres composants : un capteur de particules fines, un capteur de gaz, un capteur de température et d'humidité, une puce GPS, un lecteur de carte SD et une batterie. Le tout dans un boîtier en bois.

Version 1

boitier1 boitier2 boitier3

Version 2

boitier1 boitier2 boitier3

Version 3

boitier1 boitier2 boitier3

Version 4

boitier1 boitier2 boitier3

Cartographie

En se déplacant avec le capteur AirCarto, l'appareil mesure la pollution de l'air et se géolocalise grâce à sa puce GPS. Il est possible, ensuite, de récupérer les données enregistrées sur la carte mémoire et de les ajouter sur une carte interactive.

Marseille Nice Gap Toulon Saint-Jean-de-Valériscle Lyon